CRTD Blogue

Encourager la personne tout entière : Q&R avec Sally Halliday, conseillère en développement de carrière pour le CRTD

Publié le: 2017/10/17

Qu’est ce que vous trouvez le plus gratifiant dans votre travail avec le CRTD ?

Tout d’abord, j’aime le contact avec les gens créatifs : danseur-euse-s, auteur-e-s, artistes. J’ai pris des classes de danse durant toute ma jeunesse, tout comme mes deux sœurs. L’une d’entre elles a fait carrière comme danseuse, mais les ressources en matière de transition comme le CRTD n’existaient pas encore. J’ai pu constater à quel point ce type de carrière pouvait être exigeant et difficile : intense, avec de nombreuses années de don de soi, et pouvant se terminer très tôt.

Certain-e-s de ces artistes ont un excellent réseau de soutien, mais d’autres pas. S’ils ou elles ne sont pas membres d’une compagnie ou d’un réseau qui les appuie, la solitude, l’isolement et le sentiment d’être déconnecté-e ne sont pas loin. Le CRTD représente la communauté de la danse : nous sommes là pour les danseuses et les danseurs, et je suis ravie de faire partie de cette structure de soutien.

En quoi les consultations en matière de carrière peuvent-elles être utiles aux danseuses et danseurs ?

Les personnes qui mènent des carrières spécialisées ont souvent de la difficulté à reconnaître leurs compétences transférables. Ensemble, nous travaillons à détailler leur expérience, à déterminer leurs qualités personnelles et leurscompétences, et à ensuite les définir et les nommer plus formellement : il s’agit du stade de l’exploration de carrière. Nous l’observons du point de vue d’une transition devie, pas seulement pour trouver un travail, et il est essentiel que ce travail d’exploration se fasse de manière créative, flexible et ouverte.

Les gens qui ont toujours été particulièrement consciencieux, passionnés et assidus peuvent trouver cette étape exploratoire paralysante. Les danseuses et les danseurs sont souvent aux prises avec une mentalité qui leur interdit de faire des erreurs. Je m’efforce de changer ce point de vue et de les encourager à expérimenter et à se laisser aller. Je leur dis : « Soyez curieux, demandez des entrevues d’information et des stages d’observation; soyez créatifs dans vos explorations de carrière. Vous avez le droit de ne pas savoir. Voyez-le comme un processus créatif. »

Pourriez-vous donner quelques trucs pour développer la résilience professionnelle des danseurs, mais aussi des non-danseurs ?

Chacun-e doit d’abord reconnaître les capacités de résilience qu’il ou elle possède déjà. C’est souvent difficile pour les perfectionnistes ainsi que pour les personnes très performantes de prendre du recul par rapport à ce qu’elles ont déjà fait. Je leur demande ce qu’elles ont réalisé par le passé (en terme de transitions) et de décrire quelles compétences elles ont mises en œuvre à ce moment-là. « Qu’est-ce qui vous a aidé alors : des qualités intrinsèques, le soutien de votre famille ? Identifiez ces facteurs. » Chaque transition est différente, mais nous avons tous passé par là un jour : on peut même se saisir de l’occasion pour prendre son essor.

Certain-e-s interprètes en danse pensent que leur vie n’a plus de sens si leur carrière artistique ne peut plus les définir. En période de transition, on se réveille parfois enthousiaste, parfois découragé, mais ces moments de vie sont une formidable occasion de progresser et de s’épanouir.

 

Sally Halliday, conseillère clinicienne autorisée (RCC) et conseillère canadienne certifiée (CCC), est titulaire d’une maîtrise en psychologie du counseling, ainsi que d’une formation en développement de carrière, leadership, intelligence émotionnelle et coaching organisationnel. Elle guide ses client-e-s – qui vont des danseur-euse-s en transition aux stagiaires postdoctoraux-ales, en passant par les professionnel-le-s en milieu de carrière – en quête d’orientation de carrière et de vie, et accompagne des équipes dans leur exploration des communications interpersonnelles et du perfectionnement professionnel.

Centre de ressources et transition pour danseurs (CRTD) – fondé en 1985

Soutenir les danseurs dans les diverses phases de transition, qu’ils soient en début de carrière, à mi-carrière ou en période de retrait.