Sonya Stefan - production de films

Le CRDT m’a toujours soutenue, me rassurant et me permettant d’être en paix avec moi-même, alors que j’organisais ma nouvelle vie en tant que mère célibataire et étudiante.


Extrait de 25 Transitions © 2011 Dancer Transition Resource Centre. Photo : Olivier Gossot.

Lieu de naissance : Sault Ste-Marie, Ontario
Formation principale : The School of Toronto Dance Theatre
A dansé avec : Fondation Jean-Pierre Perreault, Toronto Dance Theatre, Dancetheatre David Earle, Cas Public, Montréal Danse, entre autres.
Reconversion en : production de films
Actuellement : production de films pour sa propre compagnie, Bande Interdite

Quitter la danse et faire une transition vers une carrière entièrement nouvelle me semblait très risqué, mais après la naissance de mon bébé, j’ai vécu le stress énorme de la maternité et je ne me sentais pas prête à replonger dans le milieu de la danse. Je voulais aller chercher une formation dans un domaine qui complèterait les connaissances acquises pendant ma carrière de danse, qui me permettrait aussi de me découvrir une nouvelle vocation, indépendante de la danse. Une carrière parallèle me fournirait l’espace nécessaire à l’élaboration d’alternatives au sein du milieu de la danse et à l’extérieur, en intégrant mon expérience de danse à des projets nouveaux et variés. Étudier à l’université m’a redonné l’énergie nécessaire pour voir de nouvelles possibilités créatives dans ma vie.

Dans le cadre de ce programme universitaire, j’ai eu l’occasion de travailler avec Jean-Claude Bustros, chercheur à l’Institut canadien de recherche et création en arts et technologies médiatiques Hexagram. En collaboration avec son équipe, nous avons intégré des éléments de mouvement dans ses systèmes de montage, permettant ainsi l’existence spontanée de récits improvisés dans ses films. L’université m’a aussi permis d’approcher le travail de mon professeur, François Miron, et le Collectif Double Négatif, qui ont élargi ma conception des arts médiatiques et m’ont inspiré l’incorporation de film dans mes créations de danse.

Un autre avantage de suivre un programme d’études à la fois théoriques et pratiques a été l’opportunité d’améliorer mes habiletés en écriture. Le processus de recherche et création d’un essai bien conçu m’a permis de renforcer ma capacité à exprimer des idées et développer des projets, autant que d’assurer l’administration quotidienne de Bande Interdite, ma propre companie de production, en collaboration avec Yves St-Pierre et Sylvain Poirier.

Le CRDT m’a toujours soutenue, me rassurant et me permettant d’être en paix avec moi-même, alors que j’organisais ma nouvelle vie en tant que mère célibataire et étudiante. Pouvoir étudier plus en travaillant moins allégeait ma fatigue, puisque je me concentrais seulement sur deux projets - la maternité et l’école. Cette période d’étude a été stimulante, encourageante et fructueuse, puisqu’elle a généré plusieurs prix - dont, et non le moindre, le Prix Mel Hoppenheim 2010 en cinéma. Je n’y serais jamais arrivée sans l’aide du CRTD. 

Centre de ressources et transition pour danseurs (CRTD) – fondé en 1985

Soutenir les danseurs dans les diverses phases de transition, qu’ils soient en début de carrière, à mi-carrière ou en période de retrait.